MAIRIE DE LATOUILLE-LENTILLAC
MAIRIE DE LATOUILLE-LENTILLAC

REALISATIONS ET PROJETS

Entretien des routes ; point à temps 

Dans la matinée du vendredi 1er avril 2016, l’employé municipal et un élu bénévole ont répandu 500 kg d’enrobé à froid sur les principaux nids de poules des routes de Lentillac, Lacépèdes et aux Pradettes.

 Coût : achat de l’enrobé à froid  65,52 € TTC

Réfection de la clôture du périmètre de protection

de la source de Corn

 

Les années avaient eu raison de la clôture entourant la source de l’adduction publique de Corn.

Tout était à refaire :                                                                                                                                            

 

Le samedi 28 novembre 2015, un groupe d’élus avait enlevé piquets

et barbelés sur le périmètre de la protection.                                                                                                                                                

Le samedi 23 avril 2016 au matin, le même groupe de bénévoles grossi de voisins et autres élus a entrepris de refaire à neuf cette clôture : 80 piquets plantés sur les 220 m de périmètre réunis par 4 rangs de barbelé. Le travail s’est terminé le jeudi suivant.                                                                              

La source de Corn a donc retrouvé un  périmètre de protection rénové (exigé par la loi) qui devrait durer quelques années.                                                                                                                                                          

Coût de l’opération : -  achat des piquets       294 €                                                                                                          

                                 -  clous, crampons      ⇨        25 €

                                              Total              ⇨      319 € TTC

 

Curage de fossés

Le mercredi 8 juin 2016,  la mairie a loué une mini pelle pour rouvrir quelques fossés encombrés.     2 élus bénévoles et l’employé municipal se sont occupés à ce travail pour la journée :

 

Route de Peyrusse  250 m                                                                                                                           

Au moulin d’Aubié     50 m                                                                                                                                          

A  Larraufie                40 m

 

Coût total de ces travaux : 145 € TTC (location de la mini pelle)

Restauration du mur de la fontaine de Lentillac

Raviné  par le ruissellement des eaux de la prairie au-dessus  et  malmené par les racines d’arbres qui avaient poussé sur le talus supérieur, le mur de soutènement qui longe la mare jusqu’à la fontaine s’était en partie écroulé. Avec le temps il menaçait de s’effondrer sur toute sa longueur.

L’ensemble : fontaine, abreuvoir, mare et muraille  constituent un morceau de patrimoine bâti qui méritait une restauration imminente pour éviter une aggravation de la dégradation. Par délibération du 8 avril 2016, le conseil municipal a décidé de la réalisation de ces travaux en confiant la maîtrise d’œuvre à l’association APIE  (Association Projets Insertion Emploi).

La mise en place du chantier a nécessité un temps d’instruction des dossiers de demande de subventions.  La communauté Cauvaldor a répondu favorablement par un apport de 2900 €. Le département a fait attendre plusieurs mois pour finalement refuser son aide. (Démolition trop loin de la fontaine !)

                                                                               

Parallèlement la municipalité a commencé la vidange et le curage de la mare avec percement d’une tranchée pour évacuation complète de l’eau.

Les journées de froid vif de janvier ont retardé  la construction  du mur (assemblage de pierres sèches contre paroi bâtie en parpaing, recouverte par la terre).  Les maçons ont pu réutiliser les pierres de la démolition. D’autres ont été données par Régis et Frédéric Chanut, propriétaires voisins.

 

Chantier terminé fin mars. Coût de l’opération : 

 

Dépenses :                                                                    Recettes :                                                                                                                            

main d’œuvre APIE                          7 016                    subvention     2 903 €(soit29%)                                                                                                                     terrassement                                       272                     Cauvaldor                                                                                                              

3 journées de  location  mini-pell        762                                                      

matériaux                                         1 930

Total ------------------------------------------    9 980 €   -     2 903 €   =  coût net : 7 077 €  

Réparations de fuites d’eau sur l’adduction communale

 

La vétusté de certaines portions du réseau provoque  chaque année,  des fuites d’eau  qui mobilisent la recherche et l’énergie de l’employé municipal et des élus disponibles. Début août 2016, c’est un bouchon particulièrement difficile à repérer qui a demandé plusieurs semaines de recherche. En effet à 2 m de la source de Tillet haut, une racine qui avait pu se glisser dans le raccord de la conduite avait grandi et gonflé de telle façon qu’elle retenait la moitié de l’eau produite par la source (1,50 m de racine, au diamètre du tuyau). La participation bénévole d’un conducteur de mini-pelle et  sa machine ont aidé à la réparation.

 

Réfection d’un tronçon  de conduite AEP                                                                                                        

 

Pour pallier en partie au mauvais état des conduites les plus anciennes (fin 50, début 60), le conseil municipal a décidé depuis 3 ans de refaire des tronçons sur les parties les plus sujettes à fuites. Ainsi, en décembre  2016, la  municipalité a fait refaire 60 m, au  village de Larraufie dans  le prolongement des 90 m  refaits en 2015. Cette réalisation a été confiée à l’entreprise P Calméjane , avec : remplacement du tuyau de 25 mm par du 40 mm, 4 vannes distribuant les abonnés riverains, filet avertisseur, sable de protection, grave de 20 mm et réfection du goudron sur la partie creusée.

Montant total des travaux : 2 700 € HT, soit 3 240 TTC

 

Travaux sur la voirie en 2016

 

Début septembre 2016, l’entreprise STAP, retenue suite à l’appel d’offres a réalisé les travaux de voirie prévus pour cette année, soit :

 

A Lentillac (ancienne mairie église maison Laborie)      ⇨ 118m                                                             Route de Peyrussse  (prolongement tronçon 2015)                       ⇨ 155 m                                                          

Du CD 30 au moulin d’Aubié                                                                    ⇨ 350 m                                                           A Larraufie  (montée vers maison Blondeau)                                   ⇨    65 m                                                          Devant le cimetière de Latouille (équivalent 60 m)                        ⇨    60 m                                                     Route de Ladirat  (à partir du CD 30)                                           ⇨   80m                                                                    A Lagarrigue (prolongement tronçon 2014)                             ⇨ 115 m                                                               Route de Peyrusse (vers Estal)                                                         ⇨ 215 m

                                                           TOTAL                  1 213 m

 

Pour un montant de        →       35 983 € TTC

soit 2 966 € TTC pour 100 m (environ 3000€ / 100 m)

 

Route de Corn : abaissement de la chaussée sur une trentaine de mètres   →       2 991 € TTC

 2  Journées de point à temps par l’entreprise STAP                                             5 280 €  TTC                

 

Entretien des talus ; 2 passage de l’épareuse par l’entreprise Rieu                       5 978 €  TTC

Soit un total consacré à l’entretien la voirie communale pour 2016 de :  ⇨        50 232 € TTC

 

Installation d’une rampe sur les escaliers de la chapelle de Verdale                                                      

A la demande de plusieurs personnes, une rampe a été installée sur les escaliers de la chapelle pour aider et sécuriser  leur accès. Réalisation  et mise en place gratuites, assurées  par des bénévoles. Achat des tubes métalliques,  payé par l’association diocésaine (évêché) pour 49, 20 € TTC.                                                                                                            

 3 bancs seront installés dans la montée, pour permettre des pauses.

 

L’Ascension, un Week-end à "faire le pont".

Le 27 mai 2017

 

Pour atteindre la chapelle de Verdale par le sentier tortueux qui longe la rivière Tolerme, il faut passer deux ponts de bois. Ceux-ci ont été refaits en 1983, suite à une violente crue qui, en juillet 1982, avait arraché passerelles et pont aval.

Depuis deux ans, la municipalité avait l’intention de renforcer la passerelle amont, dont le tablier en vieilles traverses donnait des signes de fatigue. La proposition avisée et l’implication d’Olivier Delannoy, conseiller municipal, ont encouragé l’équipe à refaire entièrement le tablier du pont en madriers neufs de mélèze. La structure métallique soutenant le pont étant demeurée en bon état.

Décision prise et matériaux commandés, une vingtaine de personnes se sont retrouvées, samedi 27 mai au matin pour participer bénévolement à l’ouvrage ; la difficulté étant de transporter "à bras" les nouveaux madriers, de la chapelle à quelques  220 m en aval sur un chemin caillouteux, mal commode. Deux charpentiers "désossaient" l’ancien tablier et mettaient en place la nouvelle structure bois. Il faisait beau et chaud ; l’ombrage du chemin et la fraîcheur de l’eau ont stimulé le groupe.

Après un repas collectif offert par la mairie dans l’abri des pèlerins, les bénévoles poursuivaient les travaux, tant et si bien que vers 17h, le tablier était entièrement refait. Les garde-corps seront eux-mêmes remplacés dans la semaine suivante.

Cette entreprise collective a pu être réalisée grâce à la participation de conseillers municipaux, d’adhérents de l’APPEL, de voisins, d’un adjoint de Sousceyrac en Quercy  et surtout de la maîtrise avisée des charpentiers et mécanos qui ont assuré la réfection technique.

Les frais d’achat des madriers et de la boulonnerie sont partagés entre les communes de Latouille-Lentillac et Sousceyrac en Quercy.

Les membres de l’APPEL ont d’autant plus participé à cette restauration que, prochainement, le dimanche 25 juin, cette passerelle refaite assurera le passage de tous ceux qui viendront à la manifestation « Notes de couleurs » dont décors et animations musicales jalonneront le sentier jusqu’à la chapelle.

La réfection de la passerelle aval en bien meilleur état pourra être envisagée dans quelques années ; "un autre pont de la rivière Tolerme".            

 

PROJETS DE TRAVAUX POUR 2017

Voirie 2017:                                                                                                                                                  La compétence voirie a officiellement été prise par la communauté de communes Cauvaldor  en 2017. La commune n’est plus le maître d’ouvrage dans ce domaine.  Elle fait des propositions examinées par un technicien  Cauvaldor, accompagné des délégués de la commission voirie de pôle. Ce comité apprécie la nécessité ou l’urgence d’effectuer les travaux soumis.

Une enveloppe globale est attribuée au pôle. Celle-ci est donc utilisée sous forme de mutualisation par rapport aux avis donnés sur l’appréciation de tous les chantiers du pôle (15 communes).En 2017, Sousceyrac en Quercy ne sera pas intégré dans cette compétence.                                                               

Estimatif de l’enveloppe affectée au pôle pour 2017 : environ 580 000 €

 

Propositions de réfection voirie faites par la commune à Cauvaldor pour 2017

Route de Lacam d’Ourcet  (au-dessus d’Aubié)             →        350 m                                                                             

route de Jannes (en partant de l’extrémité)                    →         700 m                         route de Corn  (vers le château d’eau)                          →              350 m

Prévisionnel total                                                    ⇨         1 400 m       

 

Ceci est le projet de réfection voirie 2017 voté par le conseil municipal et soumis à Cauvaldor. Il n’est pas certain qu’il soit pris totalement par la Communauté qui a la compétence et le pouvoir de décision

 

 

 

 

 

Toilettes publiques accessibles et conformes

 

Les toilettes publiques existantes, sur la place de l’église, ne sont aujourd’hui, ni conformes, ni accessibles aux personnes à mobilité réduite (fosse sceptique, marche d’accès, largeur de porte, exigüité intérieure …). Le coût de travaux d’aménagement et de réfection serait plus élevé que la construction d’un nouveau bâtiment.

 Le conseil municipal soucieux de conserver ce service public d’hygiène et  de confort  a décidé par délibération du 31 /10 /2016 de confier l’étude de ce bâtiment à l’architecte B Lucas, pour un montant de 1500 € HT.

Lors de la séance du 02 / 12 / 2016, le conseil municipal donne son accord pour la réalisation du projet de ces toilettes publiques (conformes, accessibles aux PMR et   reliées à l’assainissement de la mairie), dont le montant des travaux est estimé à 21 760 € HT / 26 122,80 TTC. Elles seront adossées à la mairie sur le mur Nord. Un fléchage sera prévu sur la place publique et la chaussée.

 

Le conseil municipal Approuve le plan de financement tel que proposé :       

DETR  (aide de l’Etat)             5 442,25 € /     25 %                                                                                 Région                                      2 177,00 € /    10 %                                                                       Réserve parlementaire         9 000,00 € /    41 %                                                                                   Fonds propres                        5 149,75 € /    24 %       

         

TVA  (20% dont 75% récupérables)                         4 353,80 €

                                                      Total        26 122,80 €

 

 

Les travaux ne peuvent pas commencer avant d’avoir reçu les accords de subventions. Par souci d’économie, le conseil municipal a gardé la maîtrise d’œuvre et consultera les entreprises pour les appels d’offres. Si le plan de financement aboutit, la municipalité envisage la réalisation  au début de l’automne.

 

                                                                                                          

Collecte des eaux pluviales dans le bourg de Lentillac

 

Le bourg de Lentillac ne possède pas de réseau efficace d’évacuation des eaux de pluie. Fossés inexistants ou insuffisants, absence de regards, de caniveaux … Saisi de ce problème par les habitants. Le conseil municipal a demandé des solutions et devis à 2 entreprises.

Comme il s’agit d’une création ce projet ne rentre pas dans la compétence voirie de Cauvaldor. Il l’aurait été si c’était l’entretien d’un réseau déjà existant. La réalisation et le financement de ces travaux sont entièrement du ressort de la commune.

La proposition retenue est celle de la STAP car plus complète de l’avis des membres du conseil municipal.  Le coût total La pose de ce collecteur pluvial dans le bourg de Lentillac  s’élève à 7 948 € HT soit : 9 538 € TTC.

Porte de secours et d’accessibilité à l’église de Latouille

 

Dans le cadre de l’accessibilité et de la mise en sécurité des Établissements Recevant du Public (ERP), la mairie est tenue d’ouvrir une seconde porte dans l’un des murs de l’église.

 

En l’état actuel le bâtiment ne peut accueillir que 50 personnes.

Pour recevoir 115 personnes (nombre correspondant  aux chaises mises en place), il est donc obligatoire de créer une autre ouverture. Le conseil municipal saisi de cette prescription,  après consultation du prêtre de la paroisse et du conseil paroissial, a pris les dispositions pour réaliser cette ouverture.

Celle-ci se fera dans le mur de la chapelle de droite et permettra tout à la fois de répondre aux exigences de sécurité et d’accessibilité.  L’ouverture de la nouvelle porte sera au niveau de la place publique à cet endroit.  Des devis d’artisan ont été retenus et des subventions demandées. 

 

 

Coût :                                                             Recettes :                                                                                                        

maçonnerie : 1 950 € HT                  aide Etat (demandée)  : 858 €      858€                                                                                                                                                        

menuiserie :  1 482 € HT                  aide Région  (demandée) :858 €                                                                                                                                                                                                                            autofinancement       :           1 716 €

Total              3 432 € HT              Total                                  3 432 €

TVA                  686,40 €                                                        

Total             4 118,40 € TTC                

 

Emplacement de la porte de secours et d’accessibilité   è

 

Resterait à la charge de la commune si les aides sont acquises  ⇨     

1716 + TVA 686,40 = 2 402,24  € dont 75% de la TVA récupérés.

 

Ralentissement  de la circulation dans le bourg de Latouille 

                                                  

Depuis de nombreuses années, la vitesse de circulation de certains véhicules dans la traversée du bourg de Latouille est une préoccupation. Des municipalités antérieures ont essayé de corriger ce danger par diverses solutions : étranglements, passages piétons …

Dernièrement, l’actuel conseil municipal, après plusieurs tests, a mis en place des radars pédagogiques aux deux entrées du village. Ceux-ci ont  le mérite de rappeler à l’ordre des conducteurs étourdis  mais voulant attentifs au rappel du radar. Environ 80 % des véhicules respectent  la limitation à 50 km/h dans le bourg. D’autres continuent à dépasser cette limite en traversant le bourg.

 

Plusieurs riverains (de résidence principale ou secondaire) se plaignent de ces usagers incorrigibles et du danger occasionné par leur vitesse excessive.  Aussi le conseil municipal saisi par leurs plaintes répétées et conscient des nuisances comme des risques, a pris deux décisions, avec le concours avisé des techniciens de la DDT : 

                                                                                                                          

]Installer aux deux entrées du village, sur le CD 30 "des coussins berlinois", types de ralentisseurs par ressaut sur une bosse.

                                                                                          

]Faire étudier par le SDAIL (techniciens du Département) un chemin piétonnier (cheminement doux) qui borderait le CD 30 en descendant, de la place de l’église à la petite place de la mairie. Le but étant de protéger les piétons sur ce parcours reliant les deux places, tout en provoquant un rétrécissement de la chaussée obligeant les véhicules à ralentir.   

                                                                                                                                            

] Remettre en place deux passages piétons (effectué par les agents communaux).

 

]Disposer à l’intérieur du village les deux radars pédagogiques, après les coussins berlinois (zone 30km/h sur 40 m), pour rappeler la vitesse autorisée  50km/h.                                                                                                   

Estimatif :                                                  

Coussins berlinois avec préparation de la chaussée en enrobé à chaud : 13 195 € TTC

Réalisation du chemin piétonnier  environ 100 m ; à l’étude.

(donc non chiffré).

 

Cimetière de Latouille

                   

La nouvelle règlementation (depuis le 1er janvier 2017) interdit aux collectivités l’usage de produits phytosanitaires pour désherber les espaces publics. Les employés poursuivront l’entretien des espaces  en herbe, des bordures de murs de massifs …, en se dotant de produits non proscrits et de moyens techniques adaptés. Les cimetières demeurent des endroits sensibles    et   difficiles d’entretien vu la configuration des allées et l’étendue de la surface à désherber. 

Aussi, pour pallier à ces inconvénients et apporter une solution plus rationnelle et esthétique,  le conseil municipal, a pris la décision de réaménager le fond du cimetière de Latouille. Les 250 m² de cet espace (partie agrandissement) vont  être légèrement décaissés. Un tissu géotextile sera déposé sur toute cette surface et une couche de 6 à 8 cm de gravier "cru" (sans poussière) sera étalée. Le géotextile freinera la poussée des herbes.  

Cette solution sera évolutive. Si elle est satisfaisante, elle pourra être poursuivie les années suivantes, sur l’allée centrale et éventuellement des petites allées annexes.

 

 

Fleurissement du village

 

Message des employés à  l’intention de tous.                                                                                      

 

 

 

 

Si vous souhaitez arracher des plantes  vivaces et des arbustes,  pour vous en débarrasser, merci de les porter à la mairie. Elles peuvent peut-être retrouver une autre vie au service des espaces publics.

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© MAIRIE DE LATOUILLE-LENTILLAC